Symbiose vous accompagne sur plusieurs champs d’actions :

notre démarche   schema 1
  • Maîtriser les flux entrants et sortants de votre structure et optimiser vos coûts de fonctionnement/exploitation

  • Saisir de nouvelles opportunités d’affaires (partenariats locaux)

  • Mutualiser vos services, emplois, équipements et collectes de déchets

  • Améliorer vos performances environnementales et énergétiques

En intégrant le réseau, vous êtes au cœur de la démarche.

L’écologie industrielle et territoriale se caractérise par la mise en place d’actions, de synergies. Pour initier cette démarche, l’entreprise volontaire est accompagnée durant plusieurs étapes.

notre démarche   schema 2

1 – INDENTIFICATION DE VOS FLUX, BESOINS ET SERVICES

Afin d’établir les liens entre les entreprises et d’élaborer notre cartographie des flux, une première étape d’identification des ressources et matières est nécessaire. Au cours d’un entretien personnalisé entre l’animatrice du réseau Symbiose et l’entreprise, les principaux flux entrants et sortants sont identifiés. Cette phase permet de connaître et comprendre l’entreprise afin de proposer les solutions les plus adaptées.

2 – RECHERCHE DE SYNERGIES ET PRÉCONISATIONS

A la suite de la première étape, des ateliers participatifs sont organisés autour des thématiques mises en avant lors des entretiens et ateliers d’échanges. Le but de ces ateliers est de renforcer les liens entre les acteurs en les faisant se rencontrer autour d’un moment convivial (petit déjeuner, café, ...) mais aussi de construire ensemble les actions à mettre en place !
Après analyse des données obtenues lors des entretiens et des ateliers, une restitution vous est faite et donne suite au lancement de la phase de mise en œuvre des actions.

3 – MISE EN PLACE DES SYNERGIES

L’objectif du réseau est d’accompagner la dynamique collaborative et la mise en place d’actions concrètes et partagées. Ces actions peuvent être des synergies de mutualisation ou des synergies de substitution.

Synergies de mutualisation

Le principe est de mutualiser les ressources ou les services afin de réaliser des économies et de diminuer les impacts environnementaux de certaines activités économiques. Plusieurs cas de figure sont possibles :

→ Mutualisation des collectes de déchets (cartons, plastiques, déchets verts, ...)
→ Mutualisation des contrats d’achat d’énergie
→ Mutualisation de certains emplois (comptables, emplois saisonniers, ...)
→ Mutualisation des services (gardiennage, audit, plan de déplacements inter-entreprises, ...)

Synergies de substitution

On parle également d’échange de flux, « rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ». Le but de ces actions est de valoriser les ressources, les déchets d’une entreprise peuvent devenir la matière première d’une autre. Par exemple :

→ Déchets cartonnés d’une entreprise X, transformés en matériel de calage pour l’expédition de l’entreprise Y
→ Sable extrait de la culture de plante utilisé par une entreprise de BTP
→ Chaleur résiduelle

Ces échanges de flux peuvent nécessiter la création de nouvelles activités pour permettre la valorisation des sous-produits, le développement de produits ou de services...